Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une ribambelle d'histoires

Une ribambelle d'histoires

Photos, Normandie, Lectures, Cuisine


Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne

Publié par Isabelle sur 17 Novembre 2019, 18:17pm

Catégories : #Le mois celte, #Lectures, #Petit bac d'Enna

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique, Cyril se forge une identité au gré d'improbables rencontres et apprend à lutter contre les préjugés d'une société irlandaise où la différence et la liberté de choix sont loin d'être acquises.

Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne

Est-ce que j'ai aimé ce livre ?

Oui, bien que je l'ai mis de côté deux fois avant de le reprendre et d'en terminer la lecture.

J'ai accroché dès le début avec cette histoire, Cyril, le narrateur, nous raconte l'histoire de sa mère, Catherine, comment elle en est arrivée à l'abandonner, fille-mère en Irlande, elle est chassée de son village par le prêtre qui faisait la loi. On est juste après la fin de la seconde guerre mondiale.

On suit ses périples jusqu'à son arrivée à Dublin où elle rencontre un jeune homme homosexuel qui lui propose de l'héberger, elle trouve un travail au salon de thé du Dail Eireann, chambre du parlement Irlandais. 

On la quitte sur un drame, le couple d'homosexuel chez qui elle vivait est sauvagement agressé, l'un d'eux meurt. Sous le choc , Catherine accouche...

Commence alors la 2eme partie, la vie de Cyril, adopté par un couple bizarre, elle est écrivain, lui employé de banque, ils lui prodiguent  tous les soins, mais ne lui donnent jamais d'amour, Pourquoi l'ont-ils adopté ? On ne sait pas.

...Charles Avery avec sa femme, Maude, m'ouvrirent leur maison après avoir signé un chèque d'un montant conséquent au bénéfice du couvent des rédemptoristes, ils ne prétendirent jamais remplir un autre rôle que celui de parents adoptifs.

On découvre quelle a été la vie de Cyril, enfant solitaire, il fait la connaissance à l'âge de 7 ans de Julien, sans nouvelle de lui jusqu'à ses 11 ans, il ne l'a jamais oublié, adolescent, il réalise que ce ne sont pas des sentiments d'amitié qu'il éprouve pour lui mais des sentiments amoureux. Ce qu'il cachera à son meilleur ami, qui est hétéro sexuel ,coureur de jupons,  multipliant les conquêtes.

En Irlande, l'homosexualité est un délit, il faut vivre cacher, après bien des errances, des erreurs Cyril fuit l'Irlande et se réfugie aux Pays bas où il rencontre l'Amour auprès de Bastiaan, chercheur en maladies contagieuses. 

Aux Pays Bas, ce sont les années bonheur de Cyril.

Puis dans une troisième partie,  on retrouve le couple aux Etats-Unis, Bastiaan fait partie des personnes qui ont découvert une nouvelle maladie, le Sida… Maladie qui pour beaucoup était une maladie d'Homosexuels. Cyril est visiteur de malades bénévoles, il rend visite aux malades du Sida abandonnés par leur proche, ils croisent ainsi un jeune homme homo qui n'a eu qu'une seule relation sexuelle, la vieille dame hémophile et... son meilleur ami qu'il n'a pas vu depuis 14 ans, 

Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne

Il meurt dans ses bras, après lui avoir révélé qu'il a un fils… Comment se fait-il que Cyril, Homosexuel, ait un fils ? Tout simplement parce qu'il a essayé d'être comme tout le monde, il s'est marié avec la sœur de Julian et s'est enfui aux Pays Bas juste après la cérémonie...

Cette nuit là, Cyril perd son meilleur ami mais également son seul amour, Bastiaan se fait sauvagement agressé par des homophobes et meurt...

Plus rien ne le retient aux Etats-Unis, il rentre en Irlande pour découvrir son fils.

Commence alors la dernière partie que j'ai trouvé plus légère, avec des pointes d'humour. Cyril est apaisé, il n'oubliera jamais Bastiaan et ne le remplacera jamais, il arrive à construire une relation avec son fils, et son ex-femme lui a pardonné.

Ce n'est qu'à la toute fin du livre que Cyril découvre qui est sa mère biologique, bien qu'il l'ait croisé plusieurs fois tout au long de sa vie.

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre  ce sont tous les passages, ils sont nombreux au début, où Cyril multiplient les rencontres dans des toilettes, des coins de rue avec des partenaires , juste pour assouvir son besoin de sexe. Je comprends où l'auteur voulait en venir, l'errance de Cyril en manque d'amour, les années sida  à venir mais trop de mots crus, trop de scènes répétées,  m'ont fait mettre le livre de côté. 

Je l'ai repris et je ne le regrette pas,  c'est un livre qui m'a marqué et dont je me souviendrai longtemps. Beaucoup de sujets y sont abordés, la place des prêtres en Irlande, l'homosexualité, les réseaux de prostitution,  le sida, l'adoption, la seconde guerre mondiale… et bien d'autres.

En Novembre place au mois Celte organisé par Cryssilda

Case "partie du corps" pour le petit bac d'Enna

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je ne connais pas mais ça a l'air intéressant !
Répondre
R
et bin que d'aventures...mais que de morts didonc....cela semble bien...une sacre saga...;)
Répondre
I
Oui, quel que soit le pays, l'homophobie est présente, et malheureusement le sida a fait et fait encore beaucoup de victimes.