Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une ribambelle d'histoires

Une ribambelle d'histoires

Photos, Normandie, Lectures, Cuisine


Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

Publié par Isabelle sur 30 Avril 2019, 14:32pm

Catégories : #Lectures, cette année je (re) lis des classiques, #Lectures

Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

Dans le cadre du challenge "je (re)lis des classiques",  Blandine et Nath ont souhaité relire "le grand Meaulnes", je les ai rejointes pour cette lecture commune.

François Seurel, 15 ans, est le fils des instituteurs du village, c'est un adolescent solitaire, à la vie bien rangée, jusqu'au jour où arrive en pension, chez ses parents, Augustin Meaulnes, orphelin de père. On comprend rapidement que le grand Meaulnes comme l'appellent les autres élèves, est libre, personne ne lui dicte sa conduite. 

Sur un coup de tête, il part chercher, à la gare, les grand-parents de François, il "emprunte" la carriole et le cheval du père Florentin, mais il ne connait pas bien la région, se perd.  Le cheval rentre seul au village. Meaulnes ne réapparait que trois jours plus tard, expliquant qu'il a assisté à une fête étrange avec des enfants dans un mystérieux manoir, Meaulnes n'aura alors qu'un seul but, retrouver ce manoir et surtout Yvonne de Galais dont il est tombé amoureux.

C'est à partir de ce moment que la vie de François ne sera plus jamais pareille, la quête de Meaulnes pour retrouver son amour sera aussi celle de François… 

Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

 

Ce roman, je l'ai découvert en 3ème,  je ne l'avais pas bien compris, je l'ai relu quelques années plus tard parce que je gardais en mémoire le très beau  passage où Meaulnes découvre le manoir mystérieux, la fête des enfants.  J'ai aimé la description des lieux,  tout est si bien détaillé qu'il est facile de s'imaginer ce lieu, féérique. Ces gentils enfants très responsables, la gentillesse de Meaulnes qui ne veut pas déranger, qui pends soin de protéger les enfants présents. A ce moment de l'histoire,  j'aime beaucoup Meaulnes.

La suite, la 2eme partie, je ne m'en souvenais pas, la fin non plus, ma mémoire sélective n'avait gardé que le plus beau (à mon goût) de cette histoire.

La fin m'a déçue, Meaulnes m'a déçue.  Yvonne n'était finalement que la quête du bonheur pour lui, son espoir de bonheur, mais lorsqu'il le touche, il le fuit et part à la recherche d'une autre quête, sa raison de vivre n'est pas le bonheur mais la recherche du bonheur, il a besoin en permanence de se fixer un objectif.

Pour ce qui est de l'enchainement des évènements à la fin de l'histoire, je trouve que tout est trop simple avec trop de coïncidences  :  le manoir est mystérieux , personne ne connait ces gens ni ce lieu et tout à coup, tout s'accélère, tout le monde les connait, il suffisait de demander ! 

Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

Est-ce que j'ai aimé cette relecture ? Oui, même si certains passages m'ont semblés très lents… 

En 3ème, je pensais que tout cela n'était qu'une histoire inventée par Meaulnes, mais non ce n'est pas possible,  à la seconde lecture, j'ai pensé que c'était un rêve et aujourd'hui, je ne suis toujours pas sûre de ce que je crois ! Si c'est un rêve , c'est le rêve de François qui s'invente un ami,  puisque c'est lui qui raconte et que Meaulnes revient avec un gilet qui n'est pas à lui.  Ce sont également l'oncle et la tante de François qui détiennent la clé du mystère, oncle et tante chez qui il part en vacances chaque année ! Mais pourquoi ne leur a-t-il pas parlé de ce manoir sans nom plus tôt ? 

 

Retrouvez les articles de Blandine et de Nath

Merci les filles pour cette lecture commune !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Merci à toi de nous avoir accompagné dans cette lecture ! Moi j'ai apprécié le côté poétique et romantique de cette histoire. .. La description de la fête a vraiment un côté merveilleux !
Répondre
I
Oui, la fête c'est le passage dont je me souvenais et qui garde encore aujourd'hui sa magie.
B
Merci à toi pour cette LC!
Je te rejoins complètement sur Meaulnes et l'impact egoïste que sa conduite a eu sur la vie de François, si dévoué. Effectivement, cette seconde partie, plus rapide et riches en évènements semble "trop" facile.
Néanmoins, j'ai apprécié cette relecture :-)
Répondre
I
Oui moi aussi j'ai aimé le relire ce livre. Cela reste quand même une belle histoire.