Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une ribambelle d'histoires

Une ribambelle d'histoires

Photos, Normandie, Lectures, Cuisine


Quatre histoires du Petit Chaperon Rouge racontées dans le monde

Publié par Isabelle sur 23 Mars 2018, 19:00pm

Catégories : #Le mois des contes et légendes de Bidib, #Lectures, #Jeunesse

Dans le cadre du mois "des contes et légendes de Bidib", une des pistes proposées est

"Contes d'ailleurs"

Ce livre rassemble 4 versions du célèbre conte du Petit Chaperon rouge que Charles Perrault a couché sur papier, les contes se racontaient à l'oral, ce qui explique les multiples versions, Charles Perrault a choisi de raconter une gentille version. Dans les 3 contes de ce livre, Maroc, Afrique de l'Est et Japon, les versions sont , je trouve, plus terrifiantes.

Maroc : La Petite Aïcha et le grand-père Bouissa :

"Tous les jours, Aïcha se rendait chez son grand-père, qui ne pouvait plus bouger, pour lui préparer son repas. Mais elle ne savait pas qu'un ogre l'observait..."

Comme dans la version de Perrault,  une petite fille  doit, seule, aller voir un être cher, chaque jour  un rituel pour ouvrir la porte de la maison : , une chanson que la petite fille  chante à son grand-père. La différence principale est  l'ogre, sa description nous laisse imaginer une créature horrible

L'ogre est terrifiant physiquement mais est un peu bête et la petite fille très futée !

Afrique de l'est : La petite fille et le lion :

"Une petite fille marchait sur un sentier. Elle portait des bijoux et tirait une vache, elle apportait du lait à sa grand-mère. Sur son chemin, elle rencontra un lion..."

On retrouve ici une petite fille, une grand-mère mais pas de rituel pour ouvrir la porte de la maison, le méchant de l'histoire est un lion, logique en Afrique.

Si la description de l'ogre dans le conte précédent est effrayante, ici ce qui est effrayant c'est la façon dont la grand-mère est mangée, sous les yeux de l'enfant, une jambe, une 2eme, puis un bras, puis.... la pauvre grand-mère, il ne lui reste plus que la tête ! J'imagine la scène, horrible ! on ne fait pas dans la dentelle en Afrique...

 

 Japon : Les sœurs et le démon

"Un jour, une mère laissa ses deux petites filles seules à la maison pour aller cueillir des tarots. mais un démon ne fit qu'une bouchée de la pauvre femme et prit aussitôt son apparence..."

Certainement la version la moins effrayante des trois. Ici c'est le démon qui entre dans la maison des fillettes, deux sœurs, une maligne l'autre un peu moins. Les fillettes sont sauvées grâce à une prière :

Dans les deux autres versions la grand-mère et le grand-père sont morts, ici les deux soeurs ouvrent le ventre du démon, sortent la mère inconsciente et lui insufflent le souffle de la vie à tout de rôle, la mère reprend ses esprits et rentre tranquillement dans sa maison...

Cette fin nous rappelle la version des frères Grimm, lorsque le chasseur ouvre le ventre du loup pour libérer le petit chaperon rouge et sa grand-mère.

 

La moralité qui termine le conte version Charles Perrault s'applique à tous les contes de ce type et aussi aux différents loups que l'on peut rencontrer chaque jour.

On voit ici que de jeunes enfants,
Surtout de jeunes filles
Belles, bien faites, et gentilles,
Font très mal d’écouter toute sorte de gens,
Et que ce n’est pas chose étrange,
S’il en est tant que le Loup mange.
Je dis le Loup, car tous les Loups
Ne sont pas de la même sorte ;
Il en est d’une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans courroux,
Qui privés, complaisants et doux,
Suivent les jeunes Demoiselles
Jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ;
Mais hélas ! qui ne sait que ces Loups doucereux,
De tous les Loups sont les plus dangereux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bidib 31/03/2018 19:08

intéressant ce livre, je vais voir si je le trouve

kiona 23/03/2018 20:19

Merci pour ce petit bijou! J'ai hâte de me le procurer! :-)

Isabelle 27/03/2018 19:34

Oui, on decouvre les differences selon les continents, notre loup il est presque gentil comparé à l'affreux ogre !